top of page

Technologies du numérique : vers des bâtiments plus durables



Depuis quelques décennies, le secteur de la construction se réinvente grâce à l'innovation technologique. Ces avancées, en remodelant les pratiques, ouvrent la voie à une construction plus efficace, plus productive et surtout plus durable.


I. Des technologies numériques innovantes au service de la construction durable


Définie comme un ensemble d'outils électroniques ou de systèmes automatiques conçus pour stocker et traiter des données, la technologie numérique a révolutionné de nombreux secteurs, y compris celui de la construction. En particulier, l'apport du numérique ces dernières années a été un outil précieux au service de la conception et de l'exploitation de bâtiments durables. En effet, grâce à des solutions innovantes telles que la modélisation des données du bâtiment (BIM) ou les systèmes de gestion de l'énergie, les professionnels du secteur peuvent désormais concevoir, construire et gérer des bâtiments de manière plus efficace et respectueuse de l'environnement. Leur domaine d’application est vaste, et voici quelques exemples :


Le BIM (Building Information Modeling)


Le BIM permet de créer une maquette numérique 3D d'un bâtiment, ou jumeau numérique, intégrant des données précises sur sa conception, sa construction et son exploitation. Le BIM intègre une approche collaborative facilitant la communication entre tous les acteurs d'un projet, de l'architecte à l'entrepreneur, en passant par l'ingénieur et le propriétaire. Grâce à une visualisation améliorée du projet, le BIM permet d'identifier et de résoudre les problèmes potentiels en amont, ce qui peut réduire significativement les coûts de construction et d'exploitation et se traduit par une amélioration substantielle du bâtiment final. En effet, en permettant une meilleure coordination et une prise de décision plus éclairée, cela aboutit à une optimisation des ressources, une réduction des coûts et une amélioration de la qualité du bâtiment final. Grâce à cette approche holistique, le BIM facilite l'intégration de solutions durables dès la phase de conception, en offrant une analyse précise des caractéristiques et performances d'un bâtiment.


Les logiciels de simulation des performances du bâtiment


Utilisés notamment en phase de conception, ils permettent de modéliser et d’analyser les différentes performances du bâtiment en amont, énergétique ou thermiques par exemple (pour en savoir plus, voir nos articles sur la simulation énergétique dynamique et la simulation thermique dynamique : lien). Ce type de logiciel a l’avantage d'optimiser l'efficacité énergétique des bâtiments en identifiant les postes de consommation et en proposant des mesures correctives. Ils offrent un contrôle intelligent de l'énergie en adaptant les stratégies d'efficacité énergétique aux conditions spécifiques du bâtiment. Enfin, ils aident à estimer les futures consommations et coûts d'exploitation, ce qui peut se révéler très intéressant pour la planification financière du projet.


Les smart grids et la domotique


Utilisés notamment en phase d’exploitation, ces deux innovations technologiques permettent une gestion intelligente de l’énergie au sein des bâtiments.

Les smart grids, ou réseaux électriques intelligents, sont des systèmes qui ajustent les flux d'électricité en temps réel entre fournisseurs et consommateurs. Ils permettent une gestion plus efficace de l'énergie en s'adaptant aux variations de la demande et de l'offre. La domotique, de son côté, regroupe l'ensemble des techniques d'automatisation de la maison. Elle permet de contrôler et de programmer à distance tous les appareils et dispositifs électriques de la maison, contribuant ainsi à une meilleure gestion de l'énergie.

Lorsque ces deux technologies sont combinées, elles permettent une gestion durable du bâtiment : les smart grids assurent une distribution optimale de l'énergie en fonction de la demande, tandis que la domotique permet de contrôler et d'optimiser la consommation d'énergie à l'échelle du bâtiment. Cette synergie permet non seulement de réaliser des économies d'énergie, mais aussi de réduire l'empreinte carbone du bâtiment. Par exemple, l'installation d'un compteur intelligent, comme un compteur Linky, peut réduire la consommation d'énergie jusqu'à 10% selon l’ADEME.


II. Impacts et avantages des technologies du numérique pour le bâtiment durable


L’intégration de ces différentes technologies à différentes phases de la vie d’un bâtiment peut avoir des effets positifs pour la durabilité de celui-ci.

  • Transition écologique et résilience : les technologies du numériques intégrées en amont et lors de l’exploitation du projet permettent une gestion maîtrisée et intelligente des émissions de CO2 du bâtiment et de son efficacité énergétique. Aussi, l’environnement et son évolution étant pris en compte dans sa conception, on arrive alors à construire / rénover des bâtiments qui ont la capacité de s’adapter à celui-ci et donc à être plus durable et résilients dans le temps. En effet, grâce à la BIM par exemple permettant de créer un jumeau numérique de l’édifice, on peut anticiper son comportement sur l’ensemble de son cycle de vie et ainsi optimiser chaque aspect de celui-ci.

  • Optimisation et anticipation des coûts : d’une part, ces technologies permettent d’anticiper les coûts d’exploitation dans le temps, ce qui est une ressource précieuse pour un gestionnaire ou un maître d’ouvrage. Aussi, la modélisation permet d’éviter les erreurs de construction qui peuvent peser lourd dans le budget d’une opération. D’autre part, grâce à l’implémentation de technologies permettant une gestion intelligente de l’énergie et surtout une consommation moindre, des économies sont réalisées qui seront alors pris en compte dans l’amortissement du coût du projet.

  • Productivité et collaboration entre les parties prenantes : en pouvant consulter et ajouter de l’information en temps réel, chaque partie prend part au projet et apporte des réponses à différentes problématiques qui touchent le bâtiment de manière plus efficace. Cette collaboration mène à un gain de temps d’une part mais également à réduire la marge d’erreur lors de la conception, permettant de réduire in fine les coûts.


En conclusion, l'apport des technologies numériques dans le secteur de la construction est indéniable. Que ce soit par l'amélioration de la productivité et de l'efficacité, la contribution à la transition écologique et à la résilience, ou l'optimisation et l'anticipation des coûts, ces technologies transforment le secteur de la construction en le rendant plus durable. De la conception à l'exploitation, en passant par la construction, elles permettent une approche plus holistique et intégrée.


Vous souhaitez optimiser les performances énergétiques de votre bâtiment ? Contactez nous dès à présent pour prendre rendez-vous et trouver les solutions adaptées à vos besoins.


Sources :


Comentarios


Key Artciles Categories
Latest Articles
Free Ressources 
bottom of page